L'autonomie des femmes

La plupart des femmes, n’étant pas allées à l’école, disent ne rien savoir faire. Leurs connaissances transmises de mère en fille sont empiriques. Destinées à être mariées, elles sont entièrement dépendantes de leur mari. Leur unique ressource est issue de la vente des arachides, qu’elles cultivent. Suivant l’exemple de Claire Clément, écologue et apicultrice, membre du Conseil d’administration de l’association qui réside sur place, les femmes, regroupées en GIE, souhaitent apprendre à produire et à transformer des produits agricoles biologiques, des plantes médicinales, des huiles essentielles, des produits dérivés de l’apiculture et se former à la couture. L’objectif de l’association est de leur donner les moyens de développer ces activités génératrices de revenus.

Le projet consiste à former les femmes et à créer un lieu de travail. Le chantier pourra être l'occasion de tester une technique de construction écologique.

Action « Couture »

Début 2020, un premier don de matériel a permis d’initier la formation avec un petit groupe de femmes. C'est ainsi que Néné, Fatou S., Adama, Sadio et Fatou ont participé avec une grande assiduité aux cinq séances de deux heures chacune. Ces femmes, plus habituées à la broderie qu'à la couture nous ont étonné par leur patience et volonté d'apprendre. Chacune a pu faire son choix parmi les tissus Wax locaux achetés avant notre arrivée au village. L'objectif a été de confectionner un sac à commissions.


Sous le thially de Claire


Le ciseau ! Pas si simple à utiliser pour Fatou !


Fatou, épouse de Djambala


Néné et Adama très concentrées


Les draps brodés qui épatent Marie-Claire


Le fil rouge de Fatou


Fatou et Néné observent la façon de faire


Les garçons sont aussi intéressés !


Sadio, tout sourire


Fatou


Broderie avec de la laine


Fières de leur travail, manque Néné

 

Notre action se poursuit avec l'envoi d'un important matériel de couture dont 3 machines à coudre à pied (le village n'ayant pas d'électricité). Merci aux généreux donateurs. 

Dans le cadre de notre partenariat avec l’association belge « Les Amis des Savanes », une couturière de Tambacounda, Aby, est venue former une trentaine de femmes, mais aussi des jeunes hommes, durant 4 semaines.

                                                      

Simultanément les villageois ont construit un magasin de stockage pour le matériel reçu, sur une parcelle attribuée au groupement des femmes par le chef du village. Cette case constitue la première étape de la future Maison des Femmes.

                               

ASSOCIATION NAWARI KOURIENTINE
1 Streat Kervéoc
29840 PORSPODER - FRANCE
Téléphone : +33 (0)6 80 25 04 60
Courriel : nawari.kourientine@gmail.com
N° SIRET 853 848 075 00018 – APE 9499Z